Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Tournon Reporter.

L’association Tera a vécu ce week-end son assemblée générale. L’occasion de faire un point sur cette association qui souhaite créer un écovillage sur un modèle coopératif.

 

L’association Tera a été créée en 2014 pour faire la promotion de la création d’un écovillage, un ensemble d’habitations ayant une perspective d'autosuffisance.

Tournonnais : Tera fait son assemblée

Relocaliser 85 % de la production vitale

 

« Notre objectif, c’est de créer cet écovillage expérimental qui aura pour but de relocaliser 85% de la production vitale de ses habitants, d’abaisser l'empreinte écologique de cette production à moins d'une planète, de valoriser cette production en temps et en euro via une monnaie citoyenne locale émise sous la forme d'un revenu d'autonomie inconditionnel » explique Frédéric Bosqué, l’un des responsables de Tera.

 

Après une période de recherche, pour lancer son expérience, Tera s’est installé à Masquières en 2016, près de Tournon d’Agenais sur une propriété mise à disposition par un de ses adhérents. Tera a commencé depuis à organiser des manifestations touristiques, culturelles et commerciales pour initier son projet. Deux maisons prototypes à habitat léger ont également été construites mais ont du être démontées depuis car le terrain n’a pas été déclaré constructible. En janvier dernier, un conseil scientifique a été installé afin de suivre l’expérience en temps réel.

 

D’autres initiatives ont pris la forme de la création d’une boulange bio, de l’exploitation de parcelles en maraîchage et de la création d’un réseau de distribution qui s’appuie sur des producteurs locaux et engagés dans la démarche. « Il n’a pas été possible d’aller plus loin ici par faute de volonté politique » indique Marie-Hélène Muller, la coprésidente de l’association avec Emmanuelle Philip.

 

Consolider ces activités

 

L’année 2017 a donc permis à Tera de se réorganiser pour faire avancer ses idées. Le siège social a été installé à Tournon d’Agenais et va bientôt accueillir, un établissement secondaire de la coopérative Co-actions qui travaille également sur le développement entrepreneurial en milieu rural. Masquières est resté la zone productive du projet. « Nous avons d’ailleurs décidé que 2018 nous permettra de développer et de consolider ces activités » ajoute Mme Philip.

 

L’autre grande piste de développement de Tera se situe à Trentels. « Le conseil municipal a voté à l’unanimité la création d’un partenariat avec nous. Nous allons commencer par mettre en place des manifestations éconatures à raison d’une par mois » indique Mme Muller. La deuxième étape que souhaite suivre les membres de l’association, c’est la création d’une maison de la transition écologique qui serait le témoin de toutes les avancées dans le domaine.

 

« Cela viendrait en parallèle de la création d’un centre de formation et de la reprise du camping municipal. Chacune des activités étant évidemment complémentaire. Mais tout cela doit encore être validé par les élus » ajoute M. Bosqué. La dernière phase du projet sera la création de l’écovillage en lui-même avec 10 à 15 maisons pour 30 habitants. Un véritable nouveau quartier rural dont rêvent tous les membres de l’association !    

 

Site : www.tera.coop Mél : contact@tera.coop

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article